Panier

Plafonniers

D65 , lumière du jour, du Nord comment s’y retrouver ?

By 24 janvier 2016novembre 8th, 2019No Comments

DENTAL TRIBUNE 2013

La certification D65 de la source signifie qu’elle reproduit tout à fait identiquement toutes les couleurs de la lumière du jour. Quant au luminaire certifié conforme à l’illuminant D65, il émet véritablement toutes les couleurs de la lumière du jour en reproduisant le ciel nuageux ► l’appareil est parfait pour le choix des teintes.

L’Indice de Rendu des Couleurs (IRC) utilisé pour les tubes fluorescents et les LED mesure la similitude pour l’œil humain entre la source artificielle et une sélection de seulement 9 couleurs de la lumière émise. Comme l’œil humain voit très bien les jaunes, mais beaucoup moins bien les bleus et les rouges, on peut par exemple avoir un très bon IRC avec une lumière qui a pourtant trop de bleu, ou trop de rouge, ce qui peut être source d’erreur lors de prises de teinte.

En tout état de cause, pour la notion de la couleur de lumière seule :
– la LED 6500K ne convient pas,
– les tubes T5 dernières générations sont très bons,
– la LED D65, quand elle sortira, sera parfaite.

D65, lumière du jour, lumière du Nord, comment s’y retrouver ?

Dans le domaine extrême de la vision en dentisterie, les yeux du praticien sont soumis à des contraintes drastiques et répétitives. Choisir un éclairage totalement sûr pour la santé de l’œil et quasi parfait en termes de choix des teintes est fondamental. A cet égard, créer un éclairage à l’intérieur identique à celui du jour, est nécessaire… mais excessivement difficile à mettre en œuvre. Tour d’horizon sur l’évolution de la technologie de la lumière du jour

L’œil humain, formé au cours de l’évolution par la lumière naturelle, ne fonctionne – sans fatigue et sans erreur- qu’en lumière du Nord, c’est-à-dire « dehors en regardant vers le Nord » pour éviter la vision du soleil. Mais elle varie d’une heure à l’autre, d’une saison à l’autre, selon la météo et selon la position de l’observateur. Les scientifiques ont donc pris en compte ces facteurs pour modéliser mathématiquement plusieurs référents de la lumière du jour. Ces référents portent le nom d’Illuminants et sont répertoriés par la CIE « Commission Internationale de l’Éclairage ».
Celui d’entre eux qui intéresse la dentisterie, ainsi que toutes les professions qui ont à travailler exactement les couleurs, porte le nom d’illuminant D65 : il définit la lumière provenant d’un ciel bleu exposé au Nord, avec environ 3/5 de nuages blancs épars, vers 10 heures du matin, en septembre sous nos latitudes. Dans ces conditions, l’observateur reçoit une lumière « couleur du jour » provenant identiquement de tous les côtés de l’horizon.

Cette lumière naturelle du jour est :

1- uniforme
2- non éblouissante
3- d’un « blanc parfait »

 

Tous les éclairagistes adoptent l’illuminant D65 comme définition de la lumière du jour. Le premier à avoir promu cette référence pour la dentisterie fut Monsieur Gamain à la fin des années 70 en reproduisant par un mélange de sources incandescentes et halogènes la couleur du D65, mais sans la notion de ciel nuageux. Or, reproduire artificiellement cette lumière naturelle du Nord dans un lieu intérieur nécessite aussi de transformer le plafond et les murs en émetteurs uniformes et non éblouissants de lumière D65 : à défaut les prises de couleur pourront être aléatoires même si la couleur est celle du D65 car les 2 autres facteurs ne seront pas reproduits.

” La technologie des LED connaît les mêmes difficultés que les tubes fluorescents à leur début “

Au gré des évolutions de la technologie depuis les années soixante, les éclairagistes ont avancé pas à pas. Avec l’évolution de la technologie des sources fluorescentes, les tubes permirent à la fin des années 80, d’imiter très efficacement la couleur de la lumière naturelle du jour. Des innovations efficaces destinées à reproduire bien mieux la lumière du Nord ou un ciel nuageux et à améliorer le confort de vision ont vu le jour. Le fondateur de Degré K s’est à cet égard intéressé dès la fin des années 80 à la reproduction des conditions d’uniformité d’un ciel du Nord et a lancé en 1988 le concept d’éclairage indirect-direct (le plafond et les murs sont ainsi utilisés pour reproduire l’émission naturelle de lumière).

” mais elle évolue vite : des LED certifiées conformes D65 sont annoncées “

Le respect de notre environnement nécessite de réduire la consommation d’énergie destinée à l’éclairage de façon drastique. La directive européenne 2005/32/CE impose la disparition de toutes les sources énergivores graduellement de 2010 à septembre 2016 (ampoules incandescentes, halogènes et tubes fluorescents anciens), Cela frappe donc les solutions mixtes comprenant des tubes énergivores et/ou des ampoules/halogènes… Restent en piste les tubes fluorescents et les LED.
Or l’offre de la LED complexifie grandement la difficulté du choix du luminaire, d’autant que les informations disponibles sont au mieux incomplètes au pire erronées. La technologie des LED blanches connait les mêmes difficultés que les tubes fluorescents à leur début : la lumière émise est une imitation du blanc qui ne permet pas le choix des teintes, en particulier à cause d’importants excès de lumière bleue et de déficits de lumière rouge. Ces LED blanches sont malheureusement très loin de l’illuminant D65.

” des appareils réaliseront enfin la synthèse idéale : vraie couleur du jour, uniforme et non éblouissante.”

Mais la technologie des LED évolue très rapidement et est pleine de promesses. A court terme, des LED dont la couleur de lumière sera certifiée conforme à l’illuminant D65 seront disponible ! Il sera possible de produire des plafonniers bien meilleurs que tout ce qui s’est fait jusqu’à aujourd’hui : des appareils 100% lumière du Nord et parfaitement D65. Ces appareils réaliseront enfin la synthèse idéale : couleur de la lumière du jour, uniforme et non éblouissante.
Ne nous réjouissons pas trop vite : cette technologie parfaite très particulière de la LED D65 aura un cout non négligeable. Il faudra alors choisir, pour des raisons de prix, entre la perfection, c’est-à-dire un luminaire lumière du Nord à « LED certifiée D65 », et l’excellence du plafonnier à tubes fluorescents en Lumière du nord. Et veiller à ne surtout pas sacrifier son budget au risque d’enourir les lourdes conséquences qu’un mauvais éclairage peut occasionner à moyen et long terme sur sa santé, son confort et la réussite de ses reconstructions.


Comparatif de la performance d’un éclairage
en fonction de la technologie utilisée

comparatif plafonniers dentaires

 Technologie Couleur /lumière Eblouis-
sement
Uniformité Caractéristiques Résultat
Plafonnier
à tubes Fluo.
‘lumière du jour’
6500K  IRC98 OUI
🙁
NON :
émission majoritairement directe  🙁
Bonne simulation d’un blanc proche de la lumière du jour, mais éclairage non uniforme donc éblouissant Confort de l’œil  insuffisant fragilisant la qualité de prise de teinte
Plafonnier
Lumière du Nord
à tubes Fluo.
‘lumière du jour’
6500K  IRC98 NON
🙂
OUI  :
émission majoritairement indirecte  🙂
Bonne simulation d’un blanc proche de la lumière du jour &  uniformité de l’éclairage Très bonne reconnaissance des couleurs, excelllente vision des détails, brillances, opalescences
Plafonnier
Gamain
à tubes + ampoules incandescentes
 =
lumière du jour
OUI
🙁
NON :
émission uniquement directe  🙁
Couleur de la lumière identique à la lumière du jour tant que les sources sont neuves, mais éclairage non uniforme donc éblouissant Confort de l’œil  insuffisant fragilisant la qualité de prise de teinte
Plafonnier
à LED blanche 6500K
6500 K IRC<90 OUI
🙁
NON :
émission uniquement directe  🙁
Simulation correcte du blanc lumière du jour comprenant des excès de bleu, mais éclairage non uniforme donc éblouissant Confort de l’œil  insuffisant et excès de lumière bleue compromettant la qualité de prise de teinte
Plafonnier
lumière du Nord
à LED D65
 =
lumière du jour
NON
🙂
OUI  :
émission majoritairement indirecte  🙂
Fonctionement parfait de l’œil humain Parfaite reconnaissance des couleurs, détails, brillances, opalescences etc…

 

 Technologie Couleur /lumière Eblouis-
sement
Uniformité Caractéristiques Résultat
Plafonnier
à tubes Fluo.
‘lumière du jour’
6500K  IRC98 OUI
🙁
NON :
émission majoritairement directe  🙁
Bonne simulation d’un blanc proche de la lumière du jour, mais éclairage non uniforme donc éblouissant Confort de l’œil  insuffisant fragilisant la qualité de prise de teinte
Plafonnier
Lumière du Nord
à tubes Fluo.
‘lumière du jour’
6500K  IRC98 NON
🙂
OUI  :
émission majoritairement indirecte  🙂
Bonne simulation d’un blanc proche de la lumière du jour &  uniformité de l’éclairage Très bonne reconnaissance des couleurs, excelllente vision des détails, brillances, opalescences
Plafonnier
Gamain
à tubes + ampoules incandescentes
 =
lumière du jour
OUI
🙁
NON :
émission uniquement directe  🙁
Couleur de la lumière identique à la lumière du jour tant que les sources sont neuves, mais éclairage non uniforme donc éblouissant Confort de l’œil  insuffisant fragilisant la qualité de prise de teinte
Plafonnier
à LED blanche 6500K
6500 K IRC<90 OUI
🙁
NON :
émission uniquement directe  🙁
Simulation correcte du blanc lumière du jour comprenant des excès de bleu, mais éclairage non uniforme donc éblouissant Confort de l’œil  insuffisant et excès de lumière bleue compromettant la qualité de prise de teinte
Plafonnier
lumière du Nord
à LED D65
 =
lumière du jour
NON
🙂
OUI  :
émission majoritairement indirecte  🙂
Fonctionement parfait de l’œil humain Parfaite reconnaissance des couleurs, détails, brillances, opalescences etc…